Loisireo Loisireo
Nos conseils pour hiverner votre véhicule
Hivernage de son véhicule de loisirs

21 décembre, premier jour de l’hiver ! Afin de vous accompagner dans cette période, Loisiréo vous confie ses conseils pour hiverner votre véhicule de loisirs.

ELECTRICITE ET ENERGIE

Débrancher la batterie. Les batteries moteur et cellule sont des éléments fragiles par construction. Pour préserver la batterie cellule, vous pouvez la débrancher et l’entreposer dans un endroit sec et ventilé.

Transportez-la à l’aide d’un chariot. Si vous possédez une batterie acide, vérifiez son niveau d’eau puis placez-là dans un endroit sec. Maintenez la charge de celle-ci à l’aide d’un chargeur Inovtech ou d’un panneau solaire d’appoint.

Sortez vos appareils audiovisuels, GPS, … Conservez-les dans un endroit sec.

Si vous laissez vos batteries à l’intérieur de votre véhicule, nous vous conseillons de bien mettre votre coupe-batterie et de recharger votre véhicule en 220V une fois par mois et pendant 24h (valable pour batterie gel, AGM et acide).

Si vous avez manqué d’énergie pendant vos vacances, pensez à faire un bilan énergétique gratuit :

– Pour analyser la production et le stockage d’énergie de votre véhicule

– Pour identifier vos besoins pour gagner en confort

– Pour obtenir des recommandations et des solutions personnalisées

GAZ

Dévisser la lyre. Retirer les bouteilles de gaz du camping-car n’est pas nécessaire, les propriétés du propane excluant le risque de gel. Pour information, le gaz propane gèle à -17°C.  En revanche, il est important de fermer les bouteilles de gaz puis de dévisser la lyre pour éviter que le joint ne colle et ne s’abîme lorsque vous essaierez de l’enlever. Profitez-en pour vérifier la date de validité de vos lyres.

EAU ET TOILETTES

Purger l’eau. Pour éviter que l’eau ne gèle dans les canalisations et endommage l’installation, purger le circuit. Éteindre la pompe à eau puis ouvrir tous les robinets jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’eau qui coule et jusqu’à ce qu’il y ait de l’air qui arrive.

Vidanger les eaux sales. Après avoir vidé le réservoir d’eau propre, vous pourrez procéder à la vidange du réservoir des eaux usées, ce qui a pour effet de nettoyer les canalisations. Laissez la vanne de vidange ouverte afin d’éviter les problèmes liés au gel et d’assurer une légère ventilation.

Nettoyer les réservoirs d’eau. Les réservoirs d’eau propre doivent être purgés, puis nettoyés à l’aide de produits adaptés, non corrosif, afin d’éviter la formation des bactéries.

Désinfecter les WC. Prolifération bactériologique, dépôt de saletés… Nettoyer la cassette est primordial. De plus, durant l’hivernage, mieux vaut l’extraire de son logement et penser à ouvrir les orifices d’entrée et de sortie. N’oubliez pas de lubrifier le joint de clapet de votre cassette pour garantir sa flexibilité et sa durabilité.

OUVERTURE ET AERATION

Décoller les lanterneaux. Il est conseillé d’entrouvrir très légèrement les grands lanterneaux panoramiques afin d’éviter qu’ils soient trop en appui et que les joints finissent par coller. Cela assure au passage une légère aération au véhicule, toujours bienvenue. Attention, cette opération n’est possible que sur les lanterneaux à manivelle.

Lubrifier les joints. Les variations de température ont un impact sur les joints en caoutchouc. C’est pourquoi il faut penser à bien les lubrifier afin de réduire les phénomènes de craquellement lorsque ces derniers sont sollicités après une longue période d’inactivité.

Nettoyer la grille d’aération. Avant de calfeutrer toutes les ouvertures du frigo donnant sur l’extérieur, il faut retirer tous les vestiges poussiéreux des voyages de l’année qui se sont agglutinés à l’intérieur des grilles d’aération de l’agrégat du réfrigérateur.

Lubrifier les serrures. L’ennemi juré des serrures est l’humidité. Aussi, pour éviter tout problème de grippage intérieur, il faut agir en pulvérisant du lubrifiant à l’intérieur. C’est la garantie d’un fonctionnement même après six mois de repos. Utiliser un lubrifiant pour pièce en mouvement.

Penser aux rafraîchisseurs. Les rafraîchisseurs d’air seront d’une part vidés de l’eau qu’ils contiennent et d’autre part verront leur filtre nettoyé. Profiter de cette opération pour leur appliquer un traitement antibactérien.

NETTOYAGE ET ENTRETIEN DE L’INTERIEUR DU VEHICULE

Vider les placards. Les placards de pavillon doivent être vidés de leur contenu pour éviter qu’ils ne se détériorent à la longue, prennent l’humidité ou que des invités surprises s’invitent pour un festin improvisé à vos dépens.

Défaire les lits. Les matelas ayant besoin d’être aérés, il faut penser à défaire tous les lits. Si votre camping-car est équipé d’un lit de pavillon, il est préférable de laisser ce dernier en position basse afin que l’air circule le mieux possible. Une petite cale peut également être glissée sous le matelas. Les coussins doivent être relevés, voire retirés et stockés dans un endroit sec comme un garage. Ceci permet de prévenir de l’humidité et de réduire la formation de condensation.

Nettoyer l’habitacle. Une fois que tous les éléments de votre habitacle sont vidés, vous pouvez passer aux étapes nettoyage votre habitacle. Avant de vous lancer, faites-vous une liste de tous les éléments à vous occuper. Nous ne sommes jamais trop prudents. Il vous faudra être patient et méthodique.

Zoom sur le réfrigérateur. Le nettoyage intégral du réfrigérateur s’impose. Tablettes en verre, grilles, bacs, clayettes et même l’intérieur des joints, rien ne doit être laissé au hasard. Une fois cette opération accomplie, laisser la porte entrouverte, côté frigo comme compartiment conservateur.

MECANIQUE ET MOTEUR

Faire les niveaux. Cette étape n’est pas absolument nécessaire (dans la mesure où elle est obligatoire lors de la reprise), mais elle permet de contrôler la bonne santé du moteur. On peut également vérifier que rien ne fuit en disposant un carton sous le véhicule durant l’immobilisation.

Faire le plein de carburant du véhicule. Afin d’éviter toute condensation à l’intérieur de votre réservoir (pouvant dégrader la qualité du diesel), nous vous conseillons de faire le plein avant l’hivernage de votre camping-car.

Desserrer le frein à main. Afin d’éviter les problèmes de grippage dus aux conditions climatiques, il est fortement conseillé de libérer son véhicule de l’emprise du frein à main. En effet, lors de la remise en route, ses mâchoires risquent de rester “collées”, ce qui abîmerait considérablement le système de freinage.

NETTOYAGE ET ENTRETIEN DE L’EXTERIEUR DU VEHICULE

Bien nettoyer la carrosserie. Remiser son véhicule après en avoir nettoyé la carrosserie peut paraître évident. Pourtant, cette opération est souvent négligée. Les véhicules sales ont tendance à vieillir prématurément en raison des saletés qui stagnent. Attention, n’oubliez pas le toit.

Soulager les pneumatiques. Lorsque le véhicule repose sur ses roues, ces dernières portent tout le poids du véhicule et, dans le cas de longues immobilisations répétées, la bande de roulement peut se déformer. Pour « soulager » les pneus, vous pouvez mettre des cales anti-ovalisation ou des chandelles.

Protéger la carrosserie et les roues. Mettez des cales afin que votre camping-car penche légèrement afin d’évacuer les eaux de pluie. Protéger vos roues en mettant des housses isolantes. Protéger également votre véhicule des intempéries et de l’humidité avec une bâche adaptée au gabarit de votre véhicule. Vous pouvez aussi mettre des protections pour essuie-glace afin d’accroître leur durée de vie.